Les examens de certification

L’évaluation en cours de formation est directement liée aux objectifs de la formation. Elle est d’abord formative sous forme d’une rétroaction continue de la part de ses superviseurs. De plus, lors de ses stages de médecine d’urgence, le résident est évalué à partir d’une fiche quotidienne qui permet d’identifier rapidement les points à travailler. Les séances de simulation sont une autre occasion de fournir une évaluation formative aux résidents. De façon formelle, au milieu de chacun de ses stages, le résident est rencontré par le responsable afin d’être informé des points forts qui ont été remarqués chez lui et de ceux qui nécessitent une attention particulière ou une amélioration.

L’évaluation sanctionnelle prend différentes formes selon les objectifs du programme qui doivent être évalués :

  • Une appréciation globale des connaissances, des habiletés techniques et de communication et des attitudes du résident est effectuée au terme de chacun des stages. Cette appréciation est consignée sur la fiche en vigueur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Elle est remplie par le responsable du stage, après consultation de l’ensemble des médecins superviseurs du service et repose principalement sur l’observation directe du travail effectué par le résident, mais tient également compte des observations effectuées par les autres professionnels de la santé et les patients ayant côtoyé le résident pendant son stage. De plus, lors du stage de médecine d’urgence, les fiches quotidiennes permettent de vérifier la capacité du résident à corriger les lacunes identifiées. La fiche d’appréciation terminale est remise en mains propres au résident au terme de son stage.
  • Une révision semestrielle des fiches d’évaluation des différents stages est effectuée par le directeur du programme qui informe le résident de ses points d’excellence, des faiblesses, des progrès accomplis et des recommandations pertinentes visant à corriger les faiblesses notées.

Chaque année, le résident est soumis à une évaluation de ses connaissances. Cette évaluation prend la forme d’un examen écrit. Au terme de la deuxième année, le dossier académique du résident ainsi que ses résultats aux examens écrits sont évalués par le Comité d’évaluation du programme. Le résident doit démontrer une bonne approche clinique et de bonnes connaissances avant de passer à la troisième année de résidence.

Les aptitudes de communication et d’enseignant du résident sont évaluées lors d’observations directes au moment des présentations, lors des séminaires, des exposés ou des séances de présentation de cas cliniques.

Au terme de la cinquième année, le résident doit soumettre le résultat du travail accompli pendant les périodes d’épidémiologie-recherche : projet de recherche, projet pédagogique ou d’évaluation de la qualité de l’acte. En accord avec le Collège Royal, ce projet doit être admissible à une revue dotée d’un comité de pairs ou à une présentation dans un congrès pertinent de niveau national.

×