Les référentiels du programme

Les référentiels du programme sont des documents qui organisent et présentent les concepts pédagogiques sur lesquels le programme prend appui et servent à :

  • Exprimer les valeurs du programme
  • Assurer la cohérence entre l’apprentissage, l’enseignement et l’évaluation
  • Guider :
    • Les résidents dans la construction de leurs compétences
    • Les tuteurs dans l’accompagnement de leurs tuteurés
    • Les enseignants dans leurs enseignements et leurs évaluations
    • La direction du programme dans la mise en place des ressources nécessaires à la réussite des résidents

Tous les référentiels peuvent être consultés dans le Cahier du programme.

Les finalités d’apprentissage du programme

Un dispositif de formation structuré en approche par compétences ne se définit pas par la somme de la durée des expositions cliniques à des contenus spécifiques, mais bien par le résultat attendu au terme de la formation. Ce référentiel explicite le niveau de maîtrise de chaque compétence qui doit être atteint pour valider la réussite du programme. Il guide :

  • Les résidents et les enseignants en énonçant clairement quelles sont les attentes au terme de la formation
  • La direction du programme dans le choix des ressources à mettre en place pour permettre aux résidents de réussir leur formation

Les objectifs d’apprentissage par domaines de soins

Inspirés des domaines prioritaires et éléments-clés du CMFC, ce référentiel répertorie, par domaines de soins, les ressources à acquérir pour développer les compétences requises pour la pratique de la médecine de famille. Il guide :

  • Les résidents en précisant les frontières du champ d’exercice de la médecine de famille leur permettant ainsi de mieux cibler leur étude et d’alimenter leur autorégulation
  • Les enseignants dans le choix de leurs cibles d’enseignement
  • Les tuteurs dans l’accompagnement de leurs tuteurés
  • Les responsables des stages de service en précisant les attentes du programme
  • La direction du programme dans le choix des ressources à mettre en place pour favoriser la réussite des résidents

Les trajectoires de développement des compétences en médecine de famille

Le développement de la maîtrise des compétences s’étale tout au long de la durée du parcours de la résidence. Les trajectoires de développement des compétences définissent quel est le niveau de maîtrise attendu de chaque compétence à l’entrée dans le programme et quel est le niveau de maîtrise attendu pour que soit validée la réussite de la formation. De plus, pour chaque compétence, des niveaux de maîtrise intermédiaires à divers temps jalons de la formation sont aussi définis qui dessinent la trajectoire attendue du développement des sept compétences d’un résident qui progresse normalement. Pour une meilleure intelligibilité, tous les niveaux de maîtrise sont traduits en comportements observables. Ce référentiel sert de guide :

  • Aux résidents dans l’autorégulation de leurs apprentissages
  • Aux tuteurs dans l’accompagnement pédagogique qu’ils offrent à leurs tuteurés
  • Aux enseignants en leur permettant d’offrir une rétroaction plus fine et une évaluation sommative mieux critériée
  • À la direction du programme dans le choix des ressources à déployer pour soutenir la réussite des résidents

Les activités professionnelles délégables (APD)

Pour s’assurer de réaliser la synthèse entre la notion théorique de compétence et la réalité concrète de la pratique clinique du médecin de famille, le programme s’est doté d’un référentiel qui s’inspire du concept d’« Entrustable Professional Activities » (EPA) développé par Olle ten Cate[1] et son équipe et traduit librement par l’expression « activités professionnelles délégables » (APD).

Les APD sont des tâches professionnelles que les enseignants délèguent aux résidents dans le cadre des stages cliniques. Ils le font avec un niveau de confiance qui correspond à la compétence attendue pour le niveau de formation. Ce référentiel guide :

  • Les enseignants en servant d’outil d’évaluation sommative qui les invite à apprécier la compétence d’un résident de façon globale, holistique et intuitive en tenant compte de son niveau de formation
  • Les résidents dans l’autorégulation de leurs apprentissages en fournissant une description des tâches professionnelles qu’ils doivent pouvoir maîtriser progressivement au cours de la formation ou rapidement à la fin d’un stage clinique
  • Les tuteurs dans l’accompagnement de leurs tuteurés

[1] Ten Cate O., Scheele F., « Competency-based postgraduate training: can we bridge the gap between theory and clinical practice? », Academic Medicine, juin 2007; 82 (6): 542-547.

×